Note réalisée en collaboration avec la société de gestion WiseAM

Devant les évolutions récentes de la crise sanitaire et économique liée à l’épidémie de coronavirus, nous avons décidé d’essayer d’apporter des informations régulières tant sur l’économie que sur les actions réalisées dans les portefeuilles. Ainsi, nous publierons chaque jour un Flash rapide et succinct des faits principaux de la veille et des opérations réalisées par notre société de gestion.

FLASH QUOTIDIEN #38 – 13 mai 2020

ANGELA MERKEL APPELLE A UNE EUROPE PLUS FORTE

C’est un symbole fort, à l’heure où les points de vue divergent sur la réponse européenne à la crise : Angela Merkel a insisté sur la nécessité d’une Europe plus forte économiquement devant la Chambre des Députés à Berlin. Si ce discours va à l’encontre de celui tenu récemment par la Karlsruhe, il ne va cependant pas totalement à l’encontre des intérêts propres à la nation germanique. Seule dirigeante européenne ayant géré les crises de 2008 et 2011, ce n’est probablement pas par simple grandeur d’âme que la chancelière allemande a vanté les mérites d’une construction européenne plus poussée. En effet, l’Allemagne a besoin de la reprise de la consommation des autres pays de l’Union pour être compétitive dans une économie globalisée. Et il ne faut pas oublier que l’Allemagne, qui défend une certaine rigueur budgétaire en Europe, a mis en place fin mars un plan de relance de très grande ampleur à l’intérieur de ses frontières (1 100 milliards d’euros) pour contrecarrer les effets de la crise sanitaire…

 

LA BANQUE CENTRALE EUROPEENNE DEFEND A SON TOUR SON BILAN

Alors que la BCE voit son action critiquée par la Cour Constitutionnelle allemande, l’institution européenne prépare sa riposte. C’est par la voix de Peter Kazimir, membre du Conseil des Gouverneurs, que la réponse est venue : « La BCE n’est pas le méchant de l’Europe ». Cette déclaration, lourde de sens, laisse entendre qu’il y a bel et bien un « méchant » dans la Zone Euro… Cette vision manichéenne du débat qui fait rage entre les pays qui réclament une réponse budgétaire forte en Europe face à la crise, et ceux partisans de la rigueur semble quelque peu hors de propos. En effet, si la construction européenne a pris du temps, et en demandera encore beaucoup à l’avenir, aucun de ses participants ne fait preuve de réelle mauvaise foi, mais cherche simplement à défendre ses propres intérêts. Si la BCE est critiquée pour ne pas avoir respecté la répartition des aides allouées aux Etats dans la gestion de crise, elle n’en a pas moins contribué, à de nombreuses reprises, au maintien de l’unité sur le vieux continent.

 

LE PDG DE BOEING SEME LA PANIQUE

C’est un des sujets brulants du moment : le secteur de l’aéronautique est en difficulté depuis le début de la crise sanitaire et subit l’arrêt presque total du trafic aérien commercial dans le monde. Le constructeur Boeing, déjà mis en difficulté par les déboires du 737-Max, a de nouveau semé la panique dans le secteur par la voix de son président David Calhoun. Le dirigeant a en effet laissé planer le doute sur le fait qu’une grande compagnie aérienne risquait de faire faillite prochainement. Les cours des actions American Airlines, Delta Airlines et United Airlines ont immédiatement chuté après cette annonce, le nom de la compagnie concernée n’ayant pas été donné. Si cette déclaration fait l’effet d’une bombe, il pourrait aussi s’agir d’une tentative destinée à détourner l’attention des investisseurs de la mauvaise passe dans laquelle se trouve le constructeur. En effet, le groupe Boeing subit lui aussi la crise, et vient d’enregistrer un deuxième mois consécutif sans aucune commande d’avion de ligne.

 

LE POINT COVID-19 DU JOUR

La hausse du nombre de personnes contaminées par le Covid-19 se poursuit dans le monde et le chiffre de 4,3 millions de cas devrait être atteint ce jour. Le bilan humain du virus avoisine quant à lui les 300 000 victimes. La situation sanitaire est arrivée à un tournant majeur, car la progression du Coronavirus semble se stabiliser depuis quelques temps, mais les déconfinements successifs et les nouveaux foyers de contamination qui en découlent suscitent toujours la prudence.

 

Principaux indices

*Performance calculée sur les cours du 13/05/2020 à 17h30 heure française.

 

Revue de presse